thriller polar meurtre homicide tueur en série roman analyste comportemental enquête fiction albinos Kathleen Brassard auteure roman policier série policière roman noir Kay Frarma autoédition auto-édition
Vie intérieure et autres nouvelles par Marc Vidon

Vie intérieure et autres nouvelles par Marc Vidon

Encore une fois, une rencontre due au hasard. J’adore ce genre de rencontre. Jusqu’à maintenant, je n’ai jamais été déçue. Pourquoi sommes-nous attirés davantage vers un titre qu’un autre? On dira d’abord à cause de la page couverture qui aguiche notre œil. Des gouts et des couleurs, comme toujours. Un résumé de quatrième de couverture qui nous inspire. Le genre littéraire de l’ouvrage. Enfin bref, il existe toutes sortes de raisons. Mais parfois, j’ai l’impression qu’une sorte d’aura entoure le bouquin, un aura qu’un nombre limité de lecteurs peut ressentir (parce que bien entendu, on ne le voit pas consciemment, on le ressent). Et ça marche même pour les livres numériques, pas fameux ça?

Un bouquin peut se vendre à des millions d’exemplaires et un tel n’aura jamais la tentation d’en tourner les pages. (C’est mon cas pour les Harry Potter.)

Mais ce ne fut pas le cas pour Vie intérieure. J’ai vu passer un post sur ce recueil dans un groupe et j’ai tout de suite eu envie de le découvrir. Pourquoi? Je n’en sais rien. Bien sûr, la page couverture est très belle, mais ce n’est pas ce qui m’a attirée en premier. Oui, je l’avoue, j’ai un faible pour les recueils de nouvelles. J’ai dévoré récemment la série La grande anthologie de la science fiction publiée dans les années 70 chez Le livre de poche. Mais là encore, ce n’est pas suffisant pour justifier mon choix.

Comme je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle j’ai tout de suite téléchargé le livre, laissons cela au mystère.

Enfin, qu’elle est mon appréciation? Est-ce que mon instinct est fiable? Du moins dans le cas de la lecture? Eh bien, oui, oui et que oui! Quel moment sublime l’auteur m’a permis de vivre en ce frileux dimanche matin gris d’octobre. Oublié les flocons disparates qui volettent comme perdus dans l’air froid et qui me dépriment un peu. Marc Vidon est un artiste de la nouvelle. Il manie les mots avec adresse. Il nous conduit vers la chute finale avec brio bien que l’on devine parfois de quoi il retourne, mais l’écriture est si adroite qu’on ne fait que sourire, pressée de se plonger dans la suivante.

Un défaut? Bien entendu, il en a un, de défaut! C’est que le recueil est trop court! On en veut encore et encore et encore! Monsieur Vidon, pourquoi nous abandonner ainsi dans notre plaisir comme si vous nous enleviez le bol de chocolat qu’on a à peine eu le temps de gouter! Allez! Au travail, nom de Dieu! On veut non seulement un bol, mais une cargaison de vos nouvelles!

Laisser un commentaire

le meilleur recueil de nouvelles, auteur de nouvelles, nouvelles étranges, quel est le meilleur livre de nouvelles, comment écrire des nouvelles, genre littéraire
%d blogueurs aiment cette page :